Lorsqu’on parle de sécurité routière, on pense immédiatement aux voitures. Pourtant, il y a une autre catégorie d’usagers de la route particulièrement vulnérables : les 2 roues. Sous ce terme, on trouve aussi bien les cyclistes que les motards. Petit point sur ce groupe à part.

Quels sont les dangers auxquels sont exposées les 2 roues ?

À vélo comme à moto ou à mobylette, le risque principal provient d’une protection moindre qu’en voiture. N’étant pas enfermés dans un habitacle, les cycliste ou motards sont généralement blessés bien plus grièvement en cas d’accident ou de chute. D’autre part, les automobilistes sont souvent moins attentifs aux mouvements des 2 roues et se laissent surprendre, risquant ainsi de couper la route à une moto ou de se rabattre sur un vélo… Au prorata des kilomètres parcourus, le risque pour un cyclomotoriste d’être tué sur la route est 20 fois plus important que pour un automobiliste !

Comment minimiser les risques d’accident et de blessures ?

La première chose importante est de vous équiper convenablement. 8 chutes sur 10 entraînant des lésions du crâne plus ou moins importantes, le port du casque est impératif, que vous soyez à vélo ou à moto. D’autre part, les motards – roulant parfois à grande vitesse – doivent porter une tenue adéquate : pantalon renforcé aux genoux, chaussures fermées, blouson de protection et gants. Tout ceci limite les brûlures cutanées dues au contact de l’asphalte en cas de chute. Pour les cyclistes, genouillères et coudières peuvent compléter le port du casque.

Quelles précautions supplémentaires prendre ?

Tout d’abord, les cyclistes doivent à tout prix emprunter les voies cyclables lorsqu’elles existent. Sécurisées et réservées aux 2 roues non motorisés, elles évitent bien des collisions. Pour les motards, le fait de rouler en groupe vous rend plus visibles, donc limite les risques d’accidents. À moto comme en scooter ou à vélo, il est également primordial d’être bien vu : outre les feux avant et arrière, il existe des bandes réfléchissantes qui améliorent votre visibilité. Celles-ci peuvent aussi être rajoutées sur votre casque, vos gants, etc. Les motos peuvent être équipées de feux anti brouillard à l’avant et à l’arrière. Enfin, comme en voiture, la sécurité passe par un entretien régulier de votre engin. Vérifiez l’état de vos pneus, du système de freinage et de toute la partie moteur le cas échéant. Enfin, sachez que le débridage et certaines « améliorations » destinées à booster votre moto sont dangereuses, voire interdites.