Non protégé par une carrosserie ou par des équipements de sécurité, le piéton reste l’usager de la route le plus vulnérable. Si le comportement des automobilistes – entre autres – laisse encore parfois à désirer, celui des piétons n’est pas toujours irréprochable non plus ! À travers cet article, vous pourrez vérifier les droits et les devoirs du piéton tels que définis par le code de la route, mais aussi par le simple bon sens.

L’état de piéton : un statut assorti de règles

Au même titre que les autres utilisateurs de la route, les piétons doivent respecter des obligations qui assurent leur sécurité et celle des autres. En ville notamment, vous devez marcher sur les trottoirs s’ils existent. Dans le cas contraire, vous pouvez emprunter la chaussée, en vous plaçant du côté gauche afin de voir arriver les véhicules et d’être repéré par les conducteurs. Vous devez vous assurer d’être visible sur la route, en particulier la nuit : même si les règles en la matière ne sont pas écrites, il va de soi que circuler sur la chaussée habillé en noir et sans lumière représente une prise de risque !

Concernant la traversée de la rue, vous devez emprunter les passages piétons, s’il s’en trouve à moins de 50 mètres de là où vous êtes. Dans le cas contraire, vous pouvez traverser, mais toujours de façon perpendiculaire au trottoir, de façon à limiter au maximum votre temps de présence sur la chaussée. En résumé, pour ne pas troubler la circulation, les piétons doivent adapter leur circuit et anticiper leurs changements de direction.

Méfiez-vous de tout lorsque vous circulez à pied !

Bien souvent, les automobilistes – et même les deux-roues – ne prêtent que peu d’attention aux piétons. Le non-respect des limitations de vitesse et du code de la route en général expose particulièrement les enfants aux risques d’accident. C’est pourquoi il est primordial de leur enseigner très tôt les règles de circulation sur les trottoirs, ainsi que la manière de réagir en toute situation.

Même si le code de la route ne stipule pas les règles en détail, il est important d’adopter une attitude responsable en tant que piéton. De plus, l’indemnisation par les assurances en cas de problème peut être remise en question si votre comportement a causé l’accident ! Vous devez donc, en toutes circonstances, être vigilant lorsque vous marchez dans la rue (attention au téléphone portable ou aux écouteurs réglés trop fort). Vous devez également être visible : les bandes réfléchissantes, sur les vêtements ou sur le cartable des enfants, sont un excellent moyen de signaler votre présence. Enfin, si vous circulez en groupe ou avec une poussette, par exemple, redoublez de vigilance et ne monopolisez pas tout l’espace !