Conduire au Maroc avec un permis délivré à l’étranger est possible, mais seulement durant un an. À l’issue de cette période, il vous faut donc échanger ce document contre un permis de conduire national. Comment est-ce possible ? Quelles sont les démarches à effectuer ?

Conditions d’échange du permis de conduire étranger

Trois catégories de conducteurs peuvent demander à obtenir un permis de conduire marocain en remplacement de leur titre étranger :

  • les Marocains qui résidaient à l’étranger et reviennent définitivement au pays ;
  • les personnes appartenant aux missions consulaires et diplomatiques, ainsi qu’aux organisations régionales et internationales accréditées ;
  • les autres conducteurs étrangers, sous réserve que leur pays soit signataire de l’accord de reconnaissance réciproque avec le Maroc ou reconnaisse l’échange des permis (le Ministère des Affaires étrangères a créé un site qui présente notamment la liste des pays concernés).

Démarches pour échanger votre permis de conduire étranger

Votre dossier de demande dûment renseigné doit être transmis au centre immatriculateur de votre lieu de résidence. Vous en trouverez l’adresse sur votre pièce d’identité.

Selon votre situation, les pièces à fournir varient légèrement. Les Marocains revenant sur le territoire et les étrangers doivent produire :

  • l’imprimé de demande d’échange, complété et signé ;
  • le reçu de paiement des droits de timbre, établi par une perception de la Trésorerie Générale du Royaume ;
  • un justificatif d’identité : pour les candidats marocains, copie de la carte d’identité ou du passeport marocain en cours de validité ; pour les étrangers, copie du certificat d’immatriculation (ou du récépissé de dépôt de la demande) en cours de validité, ainsi que d’un certificat de résidence de moins de 3 mois établi par les services de la sûreté nationale ou de la Gendarmerie Royale ;
  • un certificat médical datant de moins de 3 mois, établi par un médecin agréé ;
  • une photographie d’identité récente, en couleurs, de face, sur fond bleu, au format 35×45 mm ;
  • l’original du permis de conduire étranger (en cours de validité), avec une traduction en arabe ou en français si nécessaire.

Les personnes appartenant à des missions diplomatiques et consulaires ou à des organisations accréditées doivent, quant à elles, présenter les documents suivants :

  • l’imprimé de demande ;
  • une photographie d’identité répondant aux normes évoquées précédemment ;
  • la photocopie du permis de conduire étranger, en cours de validité et certifié conforme par l’administration dont vous relevez ;
  • une photocopie de votre carte d’identité diplomatique valide ;
  • un document attestant de l’exonération du paiement des droits de timbre, accordé par le Ministère des Affaires étrangères ;
  • un certificat médical (voir précisions ci-dessus).

Une fois le dossier déposé, vous obtenez un reçu provisoire valable 60 jours, qui sera ensuite échangé contre un permis de conduire définitif.